Elevage : Régional Connemara du Sud 2017

Une quinzaine de concurrents s’étaient donnés rendez-vous pour cette nouvelle édition du Régional Connemara du Sud sur la belle piste en herbe du stade équestre de Pitray. Les poneys se sont affrontés toute l’après-midi sous l’oeil expert de Philippe Carles (Elevage du Pioch) et Pascal Wandon (Elevage Family). 

Seuls dans leur épreuve, Granit Graaf du Tilho (mâle d’1 an par Upper Ice Granit), Fursy de Lamélie (mâle de 2 ans par Dexter Leam Pondi), Flawn des Dauges (femelle de 2 ans par Coolillaun Cushlawn), Eagle de Michel (mâle de 3 ans par Cyrano Pondi) et Doohulla Morning Mist (femelle de 4 ans et + non suitée par Dunloughan Troy) remportent logiquement leur classe respective. 

Chez les femelles d’1 an, la fille du sire Don Juan V, Girl de Lestrade, s’impose face à Gaïa d’Arjah

Dans la catégorie des femelles de 3 ans -la plus fournie avec quatre sujets- la palme revient à Elysée de Lestrade, déjà victorieuse l’an passé, talonnée par Rosedale Cassie. Toutes deux seront sacrées Championne et Réserve Championne Junior femelle, puis Junior face aux mâles Granit Graaf du Tilho et Eagle de Michel.

Du côté des poulinières suitées, c’est Uska de la Garde qui se montre la plus convaincante. La fille de Dream de la Dive s’impose d’ailleurs dans le Championnat Senior aux dépens de Doohulla Morning Mist, sa Réserve. 

DSC04797
Uska de la Garde

 

Enfin, point d’orgue de la journée, le rappel final et le titre de Champion Suprême qui revient cette année à la jeune Elysée de Lestrade, une fille de Coolillaun Cushlawn née chez V Soleilhet. Sa dauphine est encore une fois Rosedale Cassie, née en Irlande par le champion suprême au Clifden Show 2009 Currachmore Cashel, père notamment de Coolillaun Cushlawn, cité précédemment. 

Résultats détaillés

– Mâles d’1 an :  

  • 1er Granit Graaf du Tilho (Co, m, par Upper Ice Granit, Co et Ottu’n Dun, Co par Naughty van Graaf Janshof, Co) 

– Femelles d’1 an :  

  • 1er Girl de Lestrade (Co, f, par Don Juan V, Co et Boétie de Molène, Co par Henzo de Boloï, Co)
  • 2e Gaïa d’Arjah (Co, f, par Brambanen ar Crano, Co et Free de l’Aulne, Co par Origan Melody, Co) 

– Mâles de 2 ans : 

  • 1er Fursy de Lamélie (Co, m, par Dexter Leam Pondi, Co et Lalibela, Co par Thunder du Blin, Co)

– Femelles de 2 ans : 

  • 1er Flawn des Dauges (Co, f, par Coolillaun Cushlawn, Co et Eglantine du Pic, Co par Grichet Adel, Co)

– Mâles de 3 ans : 

  • 1er Eagle de Michel (Co, m, par Cyrano Pondi, Co et Queen d’Epinoux, Co par Thunder du Blin, Co) 

– Femelles de 3 ans : 

  • 1er Elysée de Lestrade (Co, f, par Coolillaun Cushlawn, Co et Lickeen Diamonds, Co par Shadow’s Dun, Co) 
  • 2e Rosedale Cassie (Co, f, par Currachmore Cashel, Co et Barney Promise, Co par Linsfort Barney, Co)
  • 3e Eglantine des Dauges (Co, f, par Coolillaun Cushlawn, Co et Eglantine du Pic, Co par Grichet Adel, Co)
  • 4e Eanna de Seguret (Co, f, par Coolillaun Cushlawn, Co et Unna Gillian Seguret, Co par Grange Surf Sparrow, Co) 

Champion Junior mâle : Granit Graaf du Tilho

Réserve Champion Junior mâle : Eagle de Michel

Champion Junior femelle : Elysée de Lestrade

Réserve Champion Junior femelle : Rosedale Cassie

Champion Junior : Elysée de Lestrade

Réserve Champion Junior : Rosedale Cassie

– Poulinières suitées : 

  • 1er Uska de la Garde (Co, f, par Dream de la Dive, Co et Joa de l’Equibel, Co par Cocum Thunder Boy, Co) 
  • 2e Nougatine de l’Aubier (Co, f, par Cocum Thunder Boy, Co et Darling de Laubier, Co par Khan de Coiselet, Co)

– Poulinières non suitées : 

  • 1er Doohulla Morning Mist (Co, f, par Dunloughan Troy, Co et Dohulla Roxy Girl, Co par Inverin Rocky, Co)

Champion Senior mâle : /

Réserve Champion Senior mâle : /

Champion Senior femelle : Uska de la Garde

Réserve Champion Senior femelle : Doohulla Morning Mist

Champion Senior : Uska de la Garde

Réserve Champion Senior : Doohulla Morning Mist

Champion Suprême : Elysée de Lestrade

Réserve Champion Suprême : Rosedale Cassie

Sport : GOF 2017 deux occitanes au sommet du dressage

Fait rarissime (voire inédit ?), deux cavalières régionales s’emparent de l’or et de l’argent sur l’épreuve reine du dressage poney, le Championnat de France As Elite. Toutes deux représentaient déjà notre pays et notre région aux Championnats d’Europe 2016 et seront à nouveau de la partie Kaposvàr en Hongrie dans quelques semaines. 

ph A Fontanelle
Charlotte et Under Cover Fast (ph. A Fontanelle)

Charlotte Palas (Centre Equestre de Bessières – 31) en selle sur le très chic noir Under Cover Fast (que vous avez pu voir évoluer lors de notre Présentation des Etalons 2017) monte sur la plus haute marche du podium avec une moyenne générale de 71,67%.

Aurore-Thevenot-et-Osbourne-ph.-Camille-Kirmann
Aurore et Osbourne (ph. C Kirmann)

Sa dauphine, Aurore Thevenot (Ecuries du Bouscassé – 32) associé au poney familial Osbourne, réalise une très bonne RLM qui lui permet de décrocher un 70,80% au général.

Info : Sologn’ Pony 2017

Le Sologn’ Pony édition 2017 approche à grands pas, petit récapitulatif des premières informations disponibles.

  • Barres de Qualification 2017

– Cycle classique CSO 4 ans C* : 90 points

– Cycle classique CSO 4 ans D : 120 points

– Cycle classique CSO 5 ans C* : 90 points

– Cycle classique CSO 5 ans D : 130 points

– Cycle classique CSO 6 ans C* : 90 points

– Cycle classique CSO 6 ans D : 125 points

* les finales de catégorie C sont ouvertes aux poneys B

  • Planning provisoire du Sologn’ Pony 

19731881_1579315618758999_7264831822422587962_n

Elevage : Local Toutes Races de St Affrique 2017

Nouveauté 2017, le Local de St Affrique vise à créer un lien avec nos voisins du Languedoc-Roussillon, leur proposant un concours d’élevage à la frontière de nos deux anciennes régions et leur évitant d’avoir à se déplacer jusqu’à Montauban pour le Régional. Des débuts timides (un peu moins de quinze partants), mais n’est-ce pas toujours le cas ?

18424270_1488584854550169_296418298423507215_n
Europe le Courtal

En large majorité, les new-forest du Lycée Professionnel Agricole de la Cazotte, hôte de l’événement, trustent les premières places chez les mâles et les femelles d’1 an avec Gold et Galaxy, deux yearlings issus de Very Good du Vent, chez les mâles de 2 ans avec Fuego, un fils d’Etoile d’Hardy, ainsi que chez les poulinières suitées avec Isis de l’Epinière, par Willoway Good as Gold. 

Venu de Lozère, l’élevage connemara Emauric de S. Ricard s’impose dans la catégorie des mâles de 3 ans avec Ephrem, un fils du performer Fricotin, et dans celle des poulinières non suitées avec Chupachpsjav, par Innellan Thunderbird

Enfin, victoire chez les hongres et femelles de 3 ans de la protégée d’Annick et Lionel Armengaud, Europe le Courtal, née à l’élevage du même nom dans le Tarn, et fille de l’allemand Brooklands Moonwalker.

Côté notes, la meilleure moyenne de la journée (15,50) est à mettre à l’actif de Galaxy de la Cazotte, qui récolte un 15,63 au modèle et un 15 aux allures. Europe le Courtal décroche la meilleure note aux allures (15,25) ainsi qu’au modèle (15,70), tandis que la meilleure prestation sur les barres est à mettre à l’actif d’Evasion de la Cazotte, sa dauphine dans leur classe. 

Résultats détaillés

– Mâles d’1 an : 

  • 1er Gold de la Cazotte (Nf, m, par Very Good du Vent, Nf et Passion de la Cazotte, Nf par Polsbury Pinoccio, Nf) / Moyenne 13,90
  • 2e Ghost de la Cazotte (Nf, m, Ivoire de Civry, Nf et Légende de la Cazotte, Nf par Maytree Sultan, Nf) / Moyenne 12,70

– Femelles d’1 an : 

  • 1er Galaxy de la Cazotte (Nf, f, par Very Good du Vent, Nf et Isis de l’Epinière, Nf par Willoway Good as Gold, Nf) / Moyenne 15

– Mâles de 2 ans :

  • 1er Fuego de la Cazotte (Nf, m, par Etoile d’Hardy, Nf et Légende de la Cazotte, Nf par Maytree Sultan, Nf) / Moyenne 13,16

– Mâles de 3 ans :

  • 1er Ephrem Emauric (Co, m, par Fricotin, Co et Mélodie de la Plat, Co par Canal Misty Fionn, Co) / Moyenne 12,90

– Hongres et femelles de 3 ans :

  • 1er Europe le Courtal (Oc, f, par Brooklands Moonwalker, Drpon et Vivien, Drpon par Boss, Drpon) / Moyenne 14,48
  • 2e Evasion de la Cazotte (Nf, f, par Woodrow Choir Master, Nf et Isis de l’Epinière, Nf par Willoway Good as Gold, Nf) / Moyenne 14,30
  • 3e Easy de la Cazotte (Nf, f, par Woodrow Choir Master, Nf et Passion de la Cazotte, Nf par Polsbury Pinoccio, Nf) / Moyenne 14,14
  • 4e Ever Leam Emauric (Co, f, par Uni Leam des Graves, Co et Pénélope de Porsmean, Co par Batsman of Laps, Co) / Moyenne 12,63

– Poulinières suitées : 

  • 1er Isis de l’Epinière (Nf, f, par Willoway Good as Gold, Nf et Rapsodie de Tyv, Nf par Numéro Un de Tyv, Nf) / Moyenne 14
  • 2e Légende de la Cazotte (Nf, f, par Maytree Sultan, Nf et Helliet de l’Epi, Nf par Willoway Good as Gold, Nf) / Moyenne 12,84

– Poulinières non suitées : 

  • 1er Chupachupsjav Emauric (Co, f, par Innellan Thunderbird, Co et Java de Chazeuil, Co par Vizir du Ruère, Co) / Moyenne 14,17
  • 2e Brume de la Cazotte (Nf, f, par Holthausen Rohan, Nf et Légende de la Cazotte, Nf par Maytree Sultan, Nf) / Moyenne 13,46

Agenda : Les rendez-vous 2017

La nouvelle année est lancée, à vos agendas pour ne rien rater des rendez-vous du poney de sport d’Occitanie, la grande région regroupant désormais Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon. 

ornement-de-noel-avec-la-forme-du-cheval_23-2147587138

14 et 15 janvier : TDA à St Etienne de Tulmont (82)

11 et 12 février : TDA à Preignan (32)

24 au 26 février : TDA à Barbaste (47)

4 et 5 mars : CCJP à St Seurin (33) / TDA à Bages (66)

12 mars : Présentation des étalons poneys à St Etienne de Tulmont (82)

18 et 19 mars : Stage saut en liberté avec Eric Livenais à St Affrique (12)

25 et 26 mars : CCJP à St Affrique (12) / TDA à Bouloc (31)

16 et 17 avril : CCJP à Preignan (32)

22 et 23 avril : TDA à Ascain (64) / CCJP à St Yrieix (87)

29 avril au 1er mai : TDA à Nîmes (30)

6 et 7 mai : CCJP à Montauban (82)

13 et 14 mai : TDA à Pompadour (19) / Local toutes races à St Affrique (12)

20 et 21 mai : CCJP à St Affrique (12)

24 mai : CCJP à St Etienne de Tulmont (82)

28 mai : CCJP à Réalmont (81)

10 et 11 juin : CCJP finale régionale à Aurin (31) / TDA Nîmes (30)

17 et 18 juin : CCJP à St Seurin (33)

24 juin : Régional Welsh + Connemara à St Etienne de Tulmont (82)

25 juin : Régional toutes races à St Etienne de Tulmont (82)

8 et 9 juillet : CCJP finale régionale à Pompadour (19)

29 et 30 juillet : CCJP à Agen (47)

NB : notés en italique, les événements hors Occitanie mais à proximité géographiquement.

Nous vous souhaitons à tous une très belle année 2017, qu’elle soit remplie de joies et de succès. 

pere-noel-cheval-resine

Zoom sur : Bagheera des Barrous

Elue « Coup du Coeur du Jury » lors du dernier Régional Toutes Races de Midi-Pyrénées, la belle Bagheera des Barrous est née à Larcan (31) chez Pascale Lassus. Achetée puis mise à la reproduction à 3 ans par l’Elevage Langlade de Marjorie de Bon (32), elle est elle même issue d’un étalon Jeune Génétique Pfs et d’une jument de 4 ans lors de la saillie. Une parfaite illustration du fait de « raccourcir l’intervalle entre les générations » pour « accélérer ainsi le progrès génétique ». Zoom sur ce véritable cocktail de jouvence !

dsc00254

  • Lignée paternelle

Précoce, Rahan d’Hurl’vent (IPO 139) s’est démarqué dès son plus jeune âge : vice-Champion des mâles de 3 ans Pfs, il remporte le titre de Champion des 4 ans puis réalise un double SF en finale des 5 ans l’année suivante. Evoluant par la suite vers le plus haut niveau en passant par les 7 ans, il décroche en 2016 la 8e place du Championnat As Elite, après avoir notamment remporté l’Excellence de Pompadour. 

Issu du performer Selle Français Cap de B’Neville, international et Champion des Juniors 2006, Rahan est également un frère utérin du Champion d’Europe par équipe Nils d’Hurl’vent (Quick Star) et de la 3e des 7 ans 2014, Thémis d’Hurl’vent (Linaro). 

nils
L’Européen Nils d’Hurl’vent

Ses premiers produits ont désormais 6 ans, certains se sont déjà illustrés en sport à l’instar d’Akira d’Hurl’vent (3e des 4 ans, IPO 127), Aloupette de Quincey (Championne des 4 ans, IPO 133), Aria d’Hurl’vent (IPO 124) ou encore Axel de Blonde (6e des 5 ans, IPO 130).

  • Souche maternelle

Très jolie jument, véritablement faite en mère, Samara de Cydel a réalisé le doublé dans la classe des poulinières suitées du Régional Midi-Pyrénées, remportant le titre en 2011 puis en 2012, suitée cette année-là d’une pouliche par Don Juan V, Capoeira des Barrous

Samara est une fille de Najisco d’Haryns, Champion Suprême Pfs à 3 ans puis IPO 127 en sport, et de Gazelle du Chemin, qui malgré de nombreuses tentatives n’a eu qu’un seul autre poulain, Blueberry de Cydel, débuté en 5 ans cette saison. 

blueberry
Blueberry de Cydel, unique frère de Samara

Sa 2e mère a également produit Dalton du Mont (IPD 123) et Hauban du Chemin (IPO 124). Il s’agit là de la souche de l’étalon Titan du Mougard, à qui l’on doit entre autres Ilton de la Tour (IPO 155) et Farouk du Moulin (IPO 148). 

  • Palmares

Présentée sous la mère, Bagheera s’est classée 5e ex-aequo des foals femelles du Régional Midi-Pyrénées en 2011.

bagheera-bebe
Samara au National Pfs 2011

Mise à la reproduction à 3 ans, elle n’a plus refoulé les rings de M&A que cette année, et le moins qu’on puisse dire c’est que ce fut une rentrée fracassante ! Elle s’impose chez les poulinières suitées grâce à une moyenne de 15,5 avant de conquérir l’ensemble des juges qui lui adresseront leur « Coup de Coeur » de la journée. 

dsc00071
Samara, « Coup de Cœur » 2016

Anecdote

Propriétaire de Bagheera et naisseuse de ses poulains, Marjorie de Bon gère la carrière de sa poulinière avec attention. Elle nous en dit plus sur ses choix : 

Vous avez acheté Bagheera à 3 ans, aviez-vous déjà dans l’idée d’en faire une mère ? Pourquoi l’avoir choisie ? Racontez-nous.

En 2014 j’ai été licenciée pour motif économique et j’ai donc dû réfléchir à une reconversion professionnelle, j’ai décidé de concrétiser mon rêve de jeune fille: devenir éleveuse de chevaux de sport.

Le marché du cheval de sport étant saturé, je me suis renseignée sur celui du poney.

C’est là que j’ai pris contact avec M. Jean Louis Laurent, président de l’association des poneys de Midi-Pyrénées. Il m’a gentiment guidé sur le choix de mes futures poulinières. C’est de cette façon que j’ai acheté Bagheera et Capoeira des Barrous à Mme Pascale Lassus.

Bagheera m’a tout de suite plu tant par sa génétique que par son modèle.

Bagheera a 5 ans et déjà deux poulains à son actif. Vous avez choisi de la faire reproduire sans passer par la case sport, pourquoi ?

Quand j’ai décidé de me lancer dans l’élevage, j’ai fait le choix d’acheter des ponettes jeunes non débourrées avec une bonne génétique et donc sans carrière sportive.

Ce choix est purement financier car je n’aurai jamais pu m’offrir des ponettes indicées.

Bagheera est très facile à inséminer, ce qui me permet de lui adresser les étalons que je souhaite et c’est une bonne mère.

Effectivement Bagheera a déjà deux produits : Farantano Laplagne un fils de Mon Nantano de Florys et Gattaca Laplagne une fille de Welcome Sympatico.

Vous l’avez adressée cette année au très prometteur Daho du Paradis, c’est important pour vous de faire confiance à la jeune génétique ? 

Daho du Paradis a beaucoup de choses pour lui : son modèle, ses aptitudes au saut et sa génétique, donc je pense ne pas avoir pris trop de risques en le choisissant malgré son âge.

De plus le programme jeune génétique est financièrement intéressant pour l’éleveur.

Lors du choix des prétendants, comment procédez-vous ? 

Je choisis des étalons qui vont améliorer ma ponette, donc je sélectionne les pères en fonction de leur modèle, leur caractère, leur carrière sportive et celles de leurs descendants s’ils en ont.

Et dans un second temps je soumets mon choix à des gens compétents sur le sujet.

A quoi ressemblerait le mari idéal pour Bagheera ?

Daho du Paradis en est très proche… on verra si le produit le confirme… rendez-vous au Régional.

13103256_1790990577804817_7126825218750257127_n

Naisseuse de Bagheera, Pascale Lassus a fait le choix il y a 6 ans d’associer deux jeunes reproducteurs, avec l’inconvénient de n’avoir aucun recul sur la production ni de l’un, ni de l’autre. Elle nous en dit un peu plus sur sa philosophie d’élevage : 

Pourquoi avoir choisi un étalon de 5 ans à l’époque et qui n’avait qu’une seule génération de foals à son actif et non un performer testé sur descendance ? 

Le papier de Rahan m’avait dès le départ particulièrement séduite -un père performer et une souche confirmée- et puis il était très complémentaire de Samara. En outre, il faisait partie des étalons inscrits au programme jeune génétique et les frais de semence congelée étaient remboursés, ce qui est appréciable et incite à oser faire confiance aux jeunes étalons malgré le manque de recul face à des pères confirmés.

Qu’est ce qui vous a décidé à mettre sa mère, Samara de Cydel, à la reproduction à 4 ans, sans exploitation sportive préalable ? Est-ce quelque chose que vous faites régulièrement ? 

Je voulais faire saillir sa mère à la fin du printemps, je l’ai auparavant sortie sur deux épreuves Shf, mais j’avais accouché peu de temps auparavant et c’était compliqué de la sortir en épreuves à ce moment-là. J’avais également beaucoup de travail à l’élevage. La faire saillir m’a semblé alors naturel. J’ai par la suite vendu Bagheera pouliche à Marjorie, c’est elle qui a choisi l’étalon avec qui elle l’a mariée. Je lui ai alors dit que je trouvais ce croisement judicieux et que j aurais pu faire le même.

welcome

Portrait : Fiona Rivière – Elevage de Lugan

Ecossaise d’origine installée à Lacapelle Livron (Tarn-et-Garonne), Fiona Rivière élève depuis maintenant 2010 des chevaux et poneys – principalement des Welsh en pure race ou en croisement – avec son mari Patrick et son fils Loïc sous l’affixe de Lugan. Déjà habituée des podiums en show, Fiona a vu deux de ses produits monter sur les podiums du dernier Régional Toutes Races Midi-Pyrénées. Retour sur l’histoire d’une passion familiale :

Fiona

  • A l’annonce des résultats du Régional 2016, vous êtes une éleveuse comblée. Vos deux protégés, Delux et Ecossaise de Lugan, vous ont dignement représentée, parlez-nous d’eux. 

Delux s’est montré irréprochable ce jour-là, il a obtenu la meilleure moyenne dans tous les ateliers. C’est un fils de mon étalon Cadlanvalley Conquest et le premier poulain d’Amorillo. 

Delux M&A
Delux de Lugan (Wb) Champion Régional des hongres et femelles de 3 ans

Ecossaise a très bien fait elle aussi, elle avait un peu peur dans le rond mais c’est compréhensible puisque je ne fais pas beaucoup sauter mes 2 ans, je préfère à cet âge là qu’ils aient de bonnes notes au modèle et aux allures, et ne travaille réellement le saut qu’à 3 ans. J’avais acheté son père Dymock Michelin Star en Angleterre pour un ami d’ici et il m’a offert un saillie, c’est ainsi que fut conçue Ecossaise.  

DSC09592
Ecossaise de Lugan (Oc) 3e des femelles de 2 ans
  • Présenter ses produits en M&A n’est pas le choix de tout le monde, que trouvez -vous que ces concours apportent à vos poulains ? C’est important selon vous pour leur formation de les y amener ? 

Personnellement, je pense que c’est important pour un élevage de présenter ses poulains en concours M&A car c’est un moyen d’avoir un avis objectif sur la conformité de sa production avec le standard de leur race. Si de mon côté je mélange parfois les races c’est parce que je recherche quelque chose de spécial, le choix de l’étalon ne se réduit pas à utiliser le moins cher de la région ! Je réfléchis longuement à mes croisements, je prends en compte l’utilisation future du produit.  

Sortir les poulains en M&A leur donne de l’expérience qui leur servira pour débuter en sport par la suite : voyager, rester dans un box hors de la maison… Pour préparer mes jeunes poneys, je les amène en van rendre visite à des amis, je me balade chez eux pour leur apprendre à appréhender un environnement inconnu et je fais la même chose une fois débourrés, comme ça ils sont moins déboussolés sur leurs premiers concours. 

Delux show
L’étalon Wb Cadlanvalley Conquest en présentation ici à 3 ans
  • Attardons nous sur Delux. Ce jour-là il remporte sa classe, mais c’est en plus un poulain de votre étalon maison et il était présenté par votre fils… Triple émotion ? 

Je peux dire que j’étais vraiment très fière, oui. Loïc a vu naître Delux, et de suite il m’a dit : c’est Joey le cheval de guerre ! Ils ont vite été inséparables, Loïc partait jouer avec lui dès son retour de l’école. Ça a toujours été « son champion ». Donc à Pitray, quand il l’a présenté avec en plus la victoire en bonus, c’était juste magnifique. 

  • Votre fils justement, est un petit cavalier assidu qui concourt aussi bien en cso qu’en dressage. En 2015, il remporte notamment le Critérium de France P3B à 8 ans avec Cadlanvalley Buttercup. Comment vous aide-t-il au quotidien dans la gestion de votre élevage ? Comment partagez-vous votre passion commune ? 

Je suis ravie que Loïc partage ma passion pour les chevaux. Il est monté pour la première fois à 18 mois. On lui a acheté son premier poney, Moon, un shetland pour son deuxième anniversaire. Peu de temps après, il la montait tout seul et trottait enlevé comme un pro. Ça paraissait naturel. Il a fait son premier concours en CSO à 5 ans avec Oke Dene Maria, un new-forest. Puis il a commencé à monter Cadlanvalley Buttercup juste après son débourrage. Et l’histoire entre ces deux-là a été remarquable, ils ont beaucoup gagné ensemble.  

Loïc sort également en dressage (il est notamment Champion Régional dans cette discipline en P3 et P2 cette année) car il est très important d’avoir des bases solides sur le plat, même pour un cavalier d’obstacle. Ça lui servira pour dresser ses poneys et chevaux correctement. Les chevaux bien dressés trouvent facilement les solutions en concours, la bonne gestion de l’équilibre et de l’amplitude c’est très important. Loïc travaille toujours avec moi à la maison, mais également avec des professionnels en cours individuel. C’est un investissement financier et en temps important, mais il est passionné et doué donc pour nous il n’y a pas à hésiter. Il est vrai que nous prenons rarement des vacances mais l’objectif de Loïc est de monter en équipe de France, c’est une tâche ardue mais nous ferons tout pour l’aider à réaliser son rêve. 

Loïc a cependant une vie bien équilibrée, en plus de ses poneys, il est gardien dans l’équipe de foot, il joue de la guitare, fait du moto cross et il pêche.  

Conquest et Loïc
Loïc en selle sur l’étalon Cadlanvalley Conquest
  • Racontez-nous vos débuts, pourquoi et comment vous vous êtes lancée dans cette aventure familiale.  

Quand je suis arrivée en France, il y a maintenant 12 ans, je n’avais pas vraiment l’intention de commencer un élevage. Puis j’ai rencontré Patrick qui possédait alors une petite ferme. Il m’a acheté mon cheval My Great Sky (Ps) comme cadeau de Noël. J’ai toujours été une passionnée des chevaux et je rêvais de faire naître. Patrick lui n’avait jamais touché un cheval donc c’était quelque chose de tout nouveau mais ça ne l’a pas découragé. 

Sky et Fiona
Fiona et My Great Sky sur les pistes

La famille c’est très important et sans leur accord et leur soutien je ne pourrais pas continuer.  Notre élevage est un vrai travail d’amour, on prend beaucoup de plaisir à regarder en famille nos poneys naître et grandir. 

Les trois mots les plus importants pour nous sont Amour, Respect, Passion. Selon moi, si un élevage manque d’un des ces ingrédients, ça ne marchera pas. 

troupeau

  • La majorité de vos poulains sont issus d’une jument pur-sang, Gesyca ; parlez nous d’elle et de la façon dont elle est entrée dans votre vie. 

J’ai choisi Gesyca, car comme beaucoup de britanniques, j’aime le croisement du pur-sang anglais sur des poneys et chevaux de sport. Elle n’est pas trop grande et très athlétique, elle a l’œil vif, et elle a du caractère, qualité essentielle à mes yeux pour le sport. A la maison on l’appelle « le radar » car elle ne manque rien de ce qui se passe autour d’elle.  

Gesyca
Gesyca (Ps) pleine de Cadlanvalley Conquest

Elle est également très bien née. Son premier poulain pour moi fut Bilingue de Lugan, fils de Don Pierre, Aa. Il a gagné la classe des foals lors du concours des anglos de Gramat avec une moyenne de 8/10 avant de terminer 10e du Championnat de France de la race. Pas mal pour un premier poulain ! 

Bilingue
Bilingue de Lugan (Aa)

Le deuxième poulain s’appelle Charlemagne de Lugan, par Open Up Semilly lui-même par Diamant de Semilly. Il a 4 ans et n’a été débourré que cette année car tardif. Il a un équilibre superbe et un énorme coup de saut, je pense donc lui faire courir les jeunes chevaux à 5 ans pour ensuite soit le vendre soit le garder pour Loïc pour le circuit Children. 

Charlemagne BB
Charlemagne de Lugan (Sf)

Troisième poulain pour Gesyca, Datsmaboy de Lugan par Cadlanvalley Conquest. Un excellent poulain grand D vainqueur du Régional Toutes Races à 1 an puis 3e à 2 ans. Il n’a pas fait les 3 ans car je n’ai pas eu le temps de le débourrer. Il fera normalement les 4 ans CCJP avec Loïc. 

Datsmaboy
Datsmaboy de Lugan (Oc)

Le quatrième poulain fut Ecossaise de Lugan, dont on a déjà parlé. 

Ecossaise BB
Ecossaise de Lugan (Oc)

Dernière en date, Golden Girl de Lugan est une fille de Cadlanvalley Conquest. Palomino et très chic comme papa, je veux en faire cadeau à Marie Maurel pour tout ce qu’elle a fait pour Loïc et moi. 

Golden et Loïc
Golden Girl de Lugan (Oc)

Ravie par mes précédents croisements, Gesyca est donc cette année à nouveau pleine de Conquest. 

  • Gesyca a maintenant 17 ans, lui avez-vous préparé une relève ? Dites nous en plus. 

Je pense bien qu’une fois qu’elle prendra sa retraite moi aussi ! Et je me concentrerai sur Loïc et ses poneys ainsi que sur le travail des poulains qui resteront. Gesyca a 17 ans mais quand on la regarde on lui donnerait 7 ans, elle est très en forme et son dos est encore bien tendu. 

Pour 2017, j’ai également mis la gagnante en M&A Destiny de Lugan à la reproduction, elle est confirmée pleine de Cadifor Apache. J’ai gagné la saillie et j’ai été super contente car j’adore Apache et je crois que ça va faire un très bon croisement. 

Destiny1
Destiny de Lugan (Wb), Championne Régional Welsh 2015
  • Côté poney, votre élevage s’articule principalement autour du Welsh B, pourquoi ce choix ? 

Tout simplement parce que j’ai monté des welsh section A/B/D étant enfant et que j’ai toujours préféré le B. Très sportif, il a des allures de petit cheval, du chic et se montre très polyvalent. J’ai également monté les autres poneys natifs de Grande-Bretagne mais c’est vraiment le Welsh que j’adore. 

Misty WA
Misty (Wa), le début du coup de cœur de Fiona pour les Welsh
  • Conquest, votre petit étalon palomino, fut finaliste jeunes poneys en dressage à 4 ans puis en cso à 5 ans. Il évolue maintenant sous la selle de Loïc. Quelle est son histoire ? Comment et pourquoi l’avez choisi en tant que futur reproducteur ? 

J’ai eu beaucoup de chance de tomber sur Conquest lorsque je cherchais un étalon. J’adore son père Russetwood Elation, il a produit beaucoup de champions du Royal Welsh, y compris sous la selle. Sa mère, Elouise, est quant à elle l’une des meilleures poulinières de l’élevage Cadlanvalley. 

Il avait 2 ans lorsqu’Yvonne, sa naisseuse, l’a proposé à une amie qui cherchait à acheter un poulain. Je n’ai vu qu’une seule photo mais ça m’a suffi pour prendre mon téléphone et me renseigner. Yvonne m’a assuré qu’il ferait un très bon étalon, et avec ses 45 années d’expérience d’éleveuse Welsh c’est pour moi une vraie référence. Il faut parfois faire confiance aux gens, et Cadlanvalley représente à mes yeux le meilleur élevage Welsh B au monde. C’est ainsi que notre histoire a commencé. 

Conquest est un poney chic, très bien fait, avec beaucoup d’os. Excellent en M&A, il remporte en 2012 le titre de Champion de France Junior Welsh B. Coquin comme je les aime, il sait qu’il est beau. Ses poulains prouvent sa valeur en tant que père car ils se sont tous illustrés en M&A. 

Prometteur en dressage, Conquest travaille désormais avec Coralie Palas (dont la fille Charlotte a cette année réalisé la meilleure performance française aux Championnats d’Europe) et on espère le présenter en TDA dans cette discipline en 2017. 

Conquest jeune
Cadlanvalley Conquest (Wb) au modèle à 3 ans
  • Quelles sont pour vous les qualités du poney idéal ? 

En Angleterre, on dit que le plus important c’est qu’ils aient une jambe dans chaque coin !! Ça veut dire qu’ils doivent être bien droit et carré. Un bon poney se tient très bien et tout seul sans qu’on ait besoin de lui apprendre. Ce que je regarde en premier c’est sa conformation, le dos, les épaules, les jambes, l’équilibre, les tissus et l’œil. On peut comprendre beaucoup d’un animal par son œil. Moi je préfère les chevaux avec du sang et du caractère, car ils auront besoin de ces qualités en concours. 

Delux BB1


Made in Lugan

Gesyca (Ps) par Nombre Premier (Ps)

……….. Bilingue de Lugan (Aa) par Don Pierre (Aa)

……….. Charlemagne de Lugan (Sf) par Open Up de Semilly (Sf)

……….. Datsmaboy de Lugan (Oc) par Cadlanvalley Conquest (Wb)

……….. Ecossaise de Lugan (Oc) par Dymock Michelin Star (Wb)

……….. Golden Girl de Lugan (Oc) par Cadlanvalley Conquest (Wb)

……….. pleine de Cadlanvalley Conquest (Wb) par Russetwood Elation (Wb)

Hanmere Yasmina (Wb) par Lennards Monomram (Wb)

……….. Hanmere Amorillo (Wb) par Norbank Hoity Toity (Wb)

…………………. Delux de Lugan (Wb) par Cadlanvalley Conquest (Wb)

……….. Destiny de Lugan (Wb) par Cadlanvalley Conquest (Wb)

…………………. pleine de Cadifor Apache (Wd) par Abercippyn Jake (Wd)

Cadlanvalley Buttercup (Wb) par Boston Bonaparte (Wb)

……….. Caracole de Lugan (Wb) par Wian Uranus (Wb) – décédé à 15 jours


Album Photo

Bilingue BB
Bilingue de Lugan : Don Pierre x Gesyca
Destiny
Destiny de Lugan : Cadlanvalley Conquest x Hanmere Yasmina
Golden BB1
Golden Girl de Lugan : Cadlanvalley Conquest x Gesyca
Datsmaboy1
Datsmaboy de Lugan : Cadlanvalley Conquest x Gesyca
Charlemagne sport
Charlemagne de Lugan : Open Up de Semilly x Gesyca
Ecossaise M&A
Ecossaise de Lugan : Dymock Michelin Star x Gesyca
Caracole
Caracole de Lugan : Wian Uranus x Cadlanvalley Buttercup
delux-rtr-2016-model_orig
Delux de Lugan : Cadlanvalley Conquest x Hanmere Amorillo

Sport : Championnats d’Europe 2016

Courus cette année au Danemark à Aarhus Vilhelmsborg, les Championnats d’Europe poneys comptaient quatre cavalières midi-pyrénéennes (un record) au sein des équipes de France alignées pour l’occasion. Zoom sur nos petites amazones qui portent au plus haut niveau les couleurs de la région. 

Crédit photos : Poney As

CCE

  • Nanouchka de Swan / Claire Barnaud
  • Winnetou / Amandine Gaudron
  • Tohing Song d’Aven / Quentin Gonzalez
  • Risketou Maneti / Camille Lucas
  • Olympe des Bois / Alban Moulliere
  • Podeenagh Aluinn / Mélissa Prevost

CSO

  • Quibel des Etisses (Pfs, f, par Quidam de Revel, Sf et Belle du Pont, Pfs par Fazay, Ar) / Sara Brionne (Ecurie Brionne – 31), couple déjà européen l’an dernier et régulier au plus haut niveau, termine 17e ex
  • Quabar des Monceaux / Charlotte Lebas 
  • Rexter d’Or / Nina Mallevaey
  • Shamrock du Gite / Léo-Pol Pozzo
  • Rominet de Bruz (Pfs, m, par Rasmus, Co et Romy des Prés, Sbs par Fairplay du Manoir, Sf) / Jeanne Sadran (Poney Club de la Seillonne – 31), première expérience européenne pour Jeanne qui remportait avec Rominet le GP du CSIOP du BIP, termine 22e ex

Dressage

  • Domenik / Manon Desjardins
  • Osbourne (Drpon, h, par Othello, Drpon et Rolanda, Drpon par Benetton S, Drpon) / Aurore Thevenot (Ecuries du Bouscassé – 32), première expérience européenne pour la petite sœur de Mathilde qui montait Osbourne lors de cette échéance l’an passé
  • Pearcy Pearson Junior / Tiffen Berger
  • Under Cover Fast (Pfs, m, par Latimer, Trak et Mata Hari, Drpon par Cansas, Drpon) / Charlotte Palas (Ecurie Palas – 31), jeune couple formé récemment et dont c’était la première expérience européenne, seul binôme français qualifié pour la Kür

Sport : Open de France 2016

12246933_925498614184904_8879983476365480704_n

L’Open de France Poney édition 2016 est terminé et les midi-pyrénéens n’ont pas démérité ramenant 5 podiums en CSO dont une médaille d’or. Petit tour d’horizon des meilleurs performances de nos petits représentants.

Précisions : Pour plus de simplicité et parce qu’il y a beaucoup d’épreuves à passer en revue, ne sont cités ici que les couples classés dans les vingt premiers de leur catégorie en saut d’obstacles (ramenés au 1er quart pour les épreuves à moins de 25 partants) de l’As Poney Elite à la Poney 2 inclue. 

Résultats

– As Poney Elite Excellence : 

  • 4e Quibel des Etisses (Pfs, f, par Quidam de Revel, Sf et Belle du Pont, Pfs par Fazay, Ar) / Sara Brionne (Ecurie Brionne – 31)

As Poney Elite : 

  • 2e Ungaro of Qofanny (Pfs, h, par Linaro, Poet et Qofanny, Pfs par Lancer, Drpon) / Jeanne Sadran (Poney Club de la Seillonne – 31)
  • 4e Sir Leam des Dauges (Co, m, par Dexter Leam Pondi, Co et Jewel of Laps, Co par Garryhinch Millrace, Co) / Sara Brionne (Ecurie Brionne – 31)

As Poney 1 Excellence :

  • 6e Quolibri de l’Etivant (Pfs, h, par Machno Carwyn, Wd et Tess III, Co par Pompom de Jax, Co) / Marine Vivancos (Poney Club de la Seillonne – 31)
  • 12e Valmont de Fougnard (Pfs, m, par Kantje’s Ronaldo, Nf et Qure de la Rive, Pfs par Linaro, Poet) / Ilona Tristan (Centre Equestre des Allègres – 82)
  • 13e Pépite de Bama (Oc, f, par Jalienny, Aa et Ulla del Lago, Pot par Seraskier, Ar) / Enora Pinel (Haras de la Colline – 81)
  • 18e Vixen Trust Claddagh (Co, f, par Dexter Leam Pondi, Co et O’Hara des Graves, Co par Don Juan V, Co) / Chloé Vigneron (Ecurie Brionne – 31)

As Poney 1 :

  • 7e Utrillo de Marie (Pfs, h, par Linaro, Poet et Egypte, Co par Glenree Bobby, Co) / Pablo Garcia (Centre Equestre d’Aurin – 31)

As Poney 2 D Junior :

  • 5e Idéal du Crano (Co, h, par Ready IV, Co et Neus Vat, Co par If You Please Lady, Co) / Marine Vivancos (Poney Club de la Seillonne – 31)
  • 14e Royal des Graves (Co, m, par Garryhinch Millrace, Co et Courbette de Gère, Co par Quioco of Scarpe, Co) / Estelle Ribul Conte (Ecurie de Sévennes – 31)

As Poney 2 D Cadet Excellence :

  • 2e Qlaloc Aubourgère (Sf, m, par Dollar dela Pierre, Sf et Thèze de la Coste, Aa par Campoamor I, Aa) / Loise Roux (Ecurie de Sévennes – 31)
  • 13e Unaro Cocagne (Pfs, h, par Linaro, Poet et Diva du Bègue, Co par Go du Plantaurel, Co) / Pablo Garcia (Centre Equestre d’Aurin – 31)

As Poney 2 D Cadet :

  • 15e Naour du Clos (Co, f, par Lord Ravary, Co et Eanna de Jembertie, Co par Ronan de la Dive, Co) / Alix Gardini (Poney Club de la Seillonne – 31)

As Poney 2 C :

  • 6e Toute Belle Cibaudes (Pfs, f, par Miglesey des Cibaudes, Wb et Coriandre d’Or, Pfs par Alibi A, Aa) / Lola Brionne (Ecurie Brionne – 31)

Poney Elite D Junior Excellence :

  • 20e Paloma de Lobit (Oc, f, par Admiral du Blin, Co et Julie, Oncp) / Emma Coutausse (Poney Club Team Julie – 65)

Poney Elite D Minime et – :

  • 7e Amgoon de Bernières (Pfs, m, par Kantje’s Ronaldo, Nf et Sissi de Montmain, Pfs par Linaro, Poet) / Marion Salomé (Centre Equestre d’Aurin – 31)
  • 11e Rohan de la Vère (Pfs, h, par Vandale Daf, Co et Intuition de Conquet, Po par Abbeyleix Fionn, Co) / Mia Guemraoui (Un Poney Une Histoire – 81)

Poney Elite C :

  • 15e Nougat (Oncp, h) / Jeanne Hirel (Poney Club de la Seillonne – 31)

Poney 1 D Junior Excellence :

  • 6e Austin la Riouat (Pfs, m, par Jackson St Hymer, Pfs et Jonquille de la Cour, Pfs par Créole d’Angrie, Pfs) / Caroline Claverie Baldes (Poney Club Team Julie – 65)

Poney 1 D Junior :

  • 16e Raidja d’Estantère (Dsa, f, par Zéfir, Ar et Patata, Oncp) / Camille Rebaudo (Ferme Equestre l’Artigou – 65)

Poney 1 D Cadet 1 Excellence :

  • 7e Valou des Volcans (Oc, f, par Quettino de Florys, Pfs et Kali Pépinote Mahoud, Cs par Peeling Tom A, Aa) / Maely Boyer (Ecole d’Equitation du Soleil – 12)

Poney 1 D Minime 2 :

  • 16e Ultra de Mence (Pfs, h, par Jimmerdor de Florys, Pfs et Bony de la Paleine, Co par Lord Diamond’s, Co) / Romane Brunot (Les Amis des Poneys de Grenade – 31)

Poney 1 C :

  • 8e Brio d’Azur (Wtc, h, par Quota Elvey, Wb et Nebo Welsh Princess, Wtc par Parcybedw Boy George, Wtc) / Maxime Trabaud Lefranc (La Riouat – 65)

Poney 1 B :

  • 2e Opium de Maco (Po, h, par Vainqueur Landais, Land et Coquine, Oncp) / Noelie Douadi (Poney Club Team Julie – 65)

Poney 2 D Junior Excellence :

  • 8e Pépite du Rival (Oc, f, par Uriel de Neuville, Co et Vénus, Oncp) / Cameron Guiter (Les Amis des Poneys de Grenade – 31)
  • 12e Indien (Oncp, h) / Andréa Garrigues (Ecurie de Sévennes – 31)

Poney 2 D Junior : 

  • 16e Tulrahan Blackjack (Co, h, par Ferdia, Co et Tulira Dawn, Co par Tanatallon Bobby, Co) / Lou Chanard (Un Poney Une Histoire – 81)

Poney 2 D Cadet 1 :

  • 11e Vodka Brianelle (Pfs, f, par Eloi IV, Co et Daizy des Lilas, Pfs par Sahel II, Ar) / Lison Rozières (Ecuries de la Brianelle – 12)

Poney 2 D Minime 2 Excellence :

  • 18e Usco d’Haryns (Pfs, h, par Najisco d’Haryns, Pfs et O’Folle d’Haryns, Pfs par Kooihuster Teake, Poet) / Luna Schwager (Poney Club de Montech – 82)

Poney 2 D Minime 2 : 

  • 2e Seodin (Co, f, par Ashfield Romeo, Co et Cloonahinch Starlady, Co par Billy, Co) / Lily Audinet (Ecuries du Tissié – 31)

Poney 2 D Minime 1 :

  • 11e Mangaya du Sudre (Po, f, par Quatford Dousud, Wd et Nature de Mai, Cs par Echec au Roy, Aa) / Mia Guemraoui (Un Poney Une Histoire – 81)

Poney 2 D Benjamin et – Excellence :

  • 5e Galiego (Oncp, h) / Mathis Filizzola (Cav Castres Montagne Noire – 31)
  • 14e Sunshine Tyle (Wd, f, par Glanteifi Cardi, Wd et Camille la Bree, Wd par Llanarth Marc Ap Braint, Wd) / Anaïs Morin (Ecuries du Tissié – 31)

Poney 2 C Minime 2 :

  • 17e Utopie de Picotalent (Wb, f, par Friquet d’Audes, Wb et Fox Trot d’Avançon, Wb par Rotherwood Ambassador, Wb) / Camille Frezefond (Centre Equestre de Fenouillet – 31)

Poney 2 C Minime 1 :

  • 1er Norton du Braou (Pfs, h, par Kashtan, Nf et Qualité la Bree, Wtc par Llanarth Fidel, Wtc) / Yohan Ploquin (Poney Club du Petit Père – 32)

Poney 2 C Benjamin et – : 

  • 6e Valériane de l’Aurore (Wb, f, par Equus Mr Spock, Wb et Farchynys Rhianwen, Wb par Coed Coch Pele, Wb) / Margaux Cassagne (Renaudine Equitation – 65)